A la Une

Incendie sur le site de l'incinérateur de Fos-sur-Mer : le préfet demande des analyses approfondies

 
 

En complément des dispositions prises dans l'urgence dans la journée du 2 novembre, Michel CADOT, Préfet de la région Provence Alpes Côte d'Azur, Préfet des Bouches-du-Rhône, a pris un arrêté de mise en demeure à l'encontre de la société Evéré.

Suite à l'incendie  qui s'est déclaré dans la nuit du vendredi 1er au samedi 2 novembre sur le site de l'incinérateur Evéré à Fos sur Mer, une réunion s'est tenue ce dimanche 3 novembre en Préfecture réunissant l'exploitant, la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, l'ARSAgence Régionale de Santé PACA (Agence régionale de santé PACA), Air Paca et l'INERISInstitut national de l'environnement industriel et des risques (Institut national de l'environnement industriel et des risques).

Air Paca a rappelé, comme cela a été indiqué par les services concernés le samedi 2 novembre, qu'au cours de cette journée, les concentrations de polluants réglementés dans les stations du réseau Air PACA n’ont pas été différentes d’une journée habituelle, ceci pour tous les polluants mesurés (dioxyde d'azote, dioxyde de soufre, ozone et particules PM10). Les principales zones d’habitation autour du site n’ont donc pas été significativement influencées par l’incendie en terme d’exposition aux polluants réglementés dans les heures suivant le début de l’incendie. Comme indiqué dès hier par les sapeurs-pompiers, puis lors d'une réunion sur site organisée autour du sous-préfet d'Istres en présence des élus, de la DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement, d'Air PACA, de l'exploitant et des sapeurs-pompiers, l'incendie n'a pas provoqué de risque identifié pour les populations.

Des analyses supplémentaires particulièrement approfondies vont être menées par Air Paca. Elles seront réalisées sous huitaine et feront l'objet d'une communication publique. Air Paca installera également un système de jauge permettant un relevé sur plusieurs jours des éventuelles retombées cumulées de particules.

Par ailleurs, afin de mener des investigations complémentaires, Michel CADOT, Préfet de la région Provence Alpes Côte d'Azur, Préfet des Bouches-du-Rhône, a pris un arrêté mettant en demeure l'exploitant Evéré de mettre en oeuvre les dispositions suivantes:

- fournir dans la journée à Air Paca les éléments techniques permettant de modéliser finement le cône de propagation des fumées

- proposer sous 24 heures un plan de prélèvement dans le cône de propagation des fumées, ainsi que dans les zones naturelles, agricoles, ou d'habitation à proximité et dans les établissements industriels situés à proximité du site. Ce plan de prélèvement inclura également les points de référence suivi en permanence par Evere dans le cadre de l'exploitation du site. Il sera agréé par l'inspection des installations classées (Dreal), en lien avec Air Paca, l'INERISInstitut national de l'environnement industriel et des risques et l'ARSAgence Régionale de Santé. Une fois le plan agréé, les analyses sur les sols et sur les végétaux devront être réalisées dans les meilleurs délais

- prélever l'air au plus près de l'incendie en installant sans délai un canister sur le site

- réaliser sous un mois le suivi complet du milieu marin prévu dans l'arrêté préfectoral d'exploitation (moules et sédiments notamment) actuellement réalisé de manière annuelle

Un point complet sera sur l'ensemble de ces mesures sera réalisé prochainement au sein de la commission de suivi du site.