A la Une

Le projet Henri-Fabre entre en phase opérationnelle

 
 
Le projet Henri-Fabre entre en phase opérationnelle

Le quatrième comité de pilotage du projet Henri Fabre s'est tenu ce jeudi 3 juillet, deux ans après le lancement officiel du projet le 20 juillet 2012.

Rassemblant les industriels de la filière aéronautique et de l'énergie, les représentants des pôles de compétitivité, les écoles et organismes de formation ainsi que les élus des collectivités territoriales concernées, ce comité de pilotage sera l'occasion de faire un point sur les récentes avancées concrètes du projet Henri-Fabre.
 
Pour continuer de construire «l’usine étendue du futur en Provence», ce COPIL portera sur les aspects industriels et l'innovation. Il sera également l'occasion pour les partenaires de signer trois documents importants, qui illustreront le caractère opérationnel du projet.

> Les conventions signées lors du 4e COPIL - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

Lancé en juillet 2012 et inspiré du nom d’une des figures emblématiques de l’aéronautique, inventeur de l’hydravion en 1910, le projet Henri Fabre, engagé sous l’impulsion de l’Etat et d’Eurocopter (devenu Airbus Helicopters), vise à conforter et à développer la filière aéronautique et mécanique, forte de plus de 27 000 emplois, et à consolider son implantation dans l'aire d'Aix-Marseille. Il s’agit ainsi de hisser la région PACA dans le groupe des régions aéronautiques les plus dynamiques de France.

Le projet Henri-Fabre est celui d’un nouveau modèle d’organisation d’entreprise étendue pour PME et donneurs d’ordres. Sur un territoire de 150 hectares organisés pour la performance industrielle au cœur de la métropole (Cœur de zone : Empallières à Saint-Victoret, Les Florides à Marignane, Couperigne-Estroublans à Vitrolles), ce projet public-privé inédit, qui représente 7 000 emplois à l’horizon 2020, doit permettre l’émergence d’un centre de référence mondiale autour de deux expertises clés : la Mécanique, Matériaux et Procédés du futur, et les services innovants aux industries. Son développement s’appuie sur de nouveaux partenariats entre industriels et acteurs de la recherche,basés sur le partage de ressources, de compétences et de projets.

Basé sur l’innovation, le projet métropolitain et emblématique Henri-Fabre est structurant pour l’économie d’Aix-Marseille-Provence.

Fondé sur le travail collaboratif, ce modèle, déployé sur un territoire organisé pour le développement des acteurs industriels (transports, foncier économique, logement…), encourage les réseaux de PME et les développements inter-filières. Il conduit par exemple les donneurs d’ordre à associer leurs sous-traitants en amont des projets afin de favoriser l’émergence et le développement de projets innovants. Le projet Henri-Fabre déploie également un important volet formation, avec la mise en place d’un dispositif pour répondre aux attentes des industriels et attirer les jeunes vers les métiers d’avenir.

La genèse du projet

La 4e Conférence Régionale de l’Industrie, qui s’est tenue le 26 octobre 2011, a permis d’initier une démarche collective visant à donner une impulsion au développement de l’écosystème industriel.

Constat : les PME qui forment l’essentiel du tissu des sous-traitants de rangs 1 et 2 n’ont ni la taille, ni les compétences suffisantes,pour accompagner les développements de l’hélicoptère du futur et contribuer efficacement à son développement, puis à sa production ou au suivi de ses clients dans le monde.

Ce constat réalisé sur la filière aéronautique, peut être généralisé au tissu industriel des autres filières présentes dans la Région (Naval, Energie, Biomédical, photonique-Imagerie,solutions communicantes sécurisées…)

Le projet Henri Fabre, situé au cœur de l’espace métropolitain, porte l’exigence de réussir l’Entreprise étendue, (nouveau modèle industriel) démarche collaborative entre industriels,institutions académiques de formation et de recherche, pouvoirs publics et collectivités territoriales. Les outils qui seront construits dans ce projet doivent être mis au service de tous pour favoriser la croissance et la fertilisation croisée.

Les objectifs du projet

Déployer un nouveau modèle industriel : l’entreprise étendue

 - Être un catalyseur de solutions technologiques innovantes développées par une équipe d'acteurs industriels, académiques ou de la recherche, réunis au sein de plateformes mutualisées.

 - Instaurer une nouvelle relation collaborative qualitative entre grands donneurs d’ordres et fournisseurs : enrichir et renforcer leur communauté de destin, en intégrant en amont les fournisseurs /PME dans les nouveaux projets d'études et de développement.

Rendre plus performantes toutes les composantes de ce nouveau tissu industriel

- Accompagner la croissance des donneurs d’ordres enrichir l’écosystème ; permettre à chaque partenaire d'améliorer sa compétitivité ou de créer de la valeur.

- Faire évoluer les PME vers un modèle d’entreprise étendue à la pointe de l'innovation, et les positionner sur plusieurs filières

Les axes à développer

Le Technocentre : Le Creuset différenciant et innovant

Concentrer les collaborations de recherche, d'innovations et de développement en un même lieu, le Technocentre, bâtiment «Amiral»

L'industrie

Enjeux

- Renforcer le tissu industriel dans les technologies clés

- Générer des pistes de croissance et de diversification inter-filières.

Objectifs

- Héberger et mutualiser des outils, des procédés ou des services innovants, nécessitant un travail collaboratif de recherche et de développement pour atteindre un seuil de maturité.

- Fournir aux industriels de toutes tailles des prestations de formation, de recherche-développement, de transfert technologique et d'accompagnement de projets innovants, dans deux domaines d’excellence :

. la mécanique, les matériaux et procédés du futur

. les services avancés aux industries.

La formation

Un important volet formation, du compagnon à l’ingénieur/chercheur,sera déployé pour satisfaire les besoins des industries et former aux métiers et compétences d’aujourd’hui et de demain

Les services généraux

Il est essentiel de doter l'écosystème d'un guichet unique proposant aux entreprises un éventail très large de services dans leurs différentes phases de croissance.

Le contrat d’entreprise étendue: La relation Donneur d’Ordre et PMEPetites et moyennes entreprises

Enjeu

Faire évoluer les relations entre les grands Donneurs d’Ordre et le tissu des PMEPetites et moyennes entreprises régionales afin de favoriser l'émergence et le développement de projets innovants.

Objectif

Organiser et construire des outils, des règles qui régissent ces nouvelles relations.

Les principaux thèmes qui seront traités pour ces nouvelles relations,seront par exemple : innovation, propriété intellectuelle,partage et accessibilité aux données numériques, éthique RH et éthique des affaires, mutualisation des achats et des moyens, support à l’international, outils informatique.

L'offre territoriale : le chantier des infrastructures

A l’heure où les métropoles du monde sont en compétition pour attirer et retenir les meilleures entreprises, la fluidité des transports, la qualité des  infrastructures, la disponibilité de logements et de foncier sont des facteurs de compétitivité et d’attractivité aussi importants que l’innovation et l’emploi.

Enjeu

Fournir aux acteurs industriels un territoire organisé pour leur développement.

Objectifs

Mettre en place une offre territoriale de haute qualité en matière de transports, de foncier économique et delogement, s’appuyant sur une vision globale de l’espace métropolitain.

Permettre aux acteurs industriels de disposer de tous les moyens nécessaires au développement de leur activité ainsi qu'à la vie quotidienne de leurs salariés