A la Une

Les Ateliers du territoire Etang de Berre - Golfe de Fos

 
 
Les Ateliers du territoire Etang de Berre - Golfe de Fos

La synthèse des travaux des Ateliers du territoire Etang de Berre - Golfe de Fos est consultable en ligne

Après plusieurs mois de travail et concertation, la démarche des Ateliers du territoire « Etang de Berre - Golfe de Fos », lancée en mai 2012 sous l’impulsion du Préfet de région, a fait l’objet d’une restitution finale en présence des élus, des services de l’Etat, des partenaires institutionnels, économiques et sociaux, ainsi que des représentants des milieux associatifs.

Consultez via ce lien la synthèse des travaux conduits par chacun des 3 groupes de travail.

> Ateliers du territoire - Synthèse des travaux - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 9,66 Mb

L’espace « Étang de Berre / Golfe de Fos » constitue un territoire marqué par de forts enjeux démographiques, économiques, sociaux et environnementaux. Il se trouve à un tournant stratégique de son histoire. Certains de ses pôles industriels font face à des mutations économiques tandis que d’autres disposent d’une dynamique plus favorable pour le développement de leurs activités.

C’est dans ce contexte qu’ont été lancés en 2012, sous l’impulsion du Préfet de Région, les « Ateliers du Territoire ». Ils associent les élus, les collectivités territoriales, les services de l’État, les opérateurs économiques ainsi que les représentants des employeurs et des salariés.

La démarche vise à appuyer les projets des collectivités et entreprises en les plaçant dans une vision dépassant les limites administratives. Elle ambitionne également, à partir d’un diagnostic partagé, de bâtir une stratégie de développement économique et social autour d’un territoire de projet sur lequel des décisions ambitieuses et structurantes, partagées par tous, pourront être prises.La démarche a pour objectif l’élaboration d’une stratégie de « marketing territorial » pour attirer les industries et activités dimensionnantes en termes de développement économique et social.

Trois groupes de travail interdépendants ont été mis en place regroupant au total plus de 150 personnes qui ont participé à une vingtaine de réunions et trois comités de pilotage pour rendre compte de l’avancement des travaux.