Actualités

Appel à projets complémentaire de la DILCRAH pour lutter contre la haine et les discriminations anti-LGBT 2017-2018

 
 
Appel à projets complémentaire pour lutter contre la haine et les discriminations anti-LGBT

Cette année, la délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti LGBT (DILCRAH)  lance en 2018 un appel à projets spécifique à destination des structures locales contre la haine et les discriminations anti-LGBT. Il permettra de soutenir des projets citoyens liés à l’information, la prévention, la formation et l’aide aux victimes, ainsi que les actions de communication et l’organisation d’événements.

Qui peut candidater ? 

Cet appel à projets s’adresse d’abord aux structures dont l’objet principal est de lutter contre la haine et les discriminations. Les projets présentés devront contribuer à la lutte contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBTI.

Elles peuvent être constituées de professionnels et/ou de bénévoles, de type associatif ou non, ancrés sur des territoires ruraux, ultra-marins et urbains, en privilégiant les quartiers de la politique de la ville.

Peuvent donc notamment candidater : les associations loi 1901, les établissements culturels, les établissements scolaires et universitaires.

Quels projets peuvent être soutenus ?

Cet appel à projet a pour but de soutenir les actions à portée territoriale qui s’inscrivent dans les objectifs du « Plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT» consultable et téléchargeable.

Quels sont les engagements des lauréats ?

  • Les lauréats s’engagent à mettre en œuvre leur projet dans le courant de l’année 2018.
  • Les lauréats s’engagent à respecter les valeurs de la République.
  • Les lauréats doivent apposer le logo de la DILCRAH sur tous les supports de communication relatifs à l’action financée.
  • Les lauréats s’engagent à communiquer à la DILCRAH, par l’intermédiaire de la plate-forme des partenaires les éléments de suivi de leur(s) projet(s).

Comment déposer un dossier de candidature ?

Pièces à fournir :

> le formulaire de synthèse du projet - format : ODT sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,03 Mb

  • les statuts actualisés de l’association ;
  • la liste nominative de composition du conseil, du bureau... ;
  • SIRET ;
  • RIB à l’adresse du SIRET ;
  • le pouvoir de signature et de délégation si le dossier de candidature n’est pas signé par le représentant légal de la structure ;
  • les comptes approuvés clos en 2017 (si compte arrêté le 31/12/2017 transmettre au 1er trimestre 2018) ;
  • le rapport des commissaires aux comptes pour les associations bénéficiant de plus de 153 000 € de dons ou subventions ;
  • le rapport d’activité de 2017 (sinon le transmettre au 1er trimestre 2018).

Dépôt du dossier :

Par courrier (doublé par un courriel adressé à dilcrah13obruzy@gmail.com) à :

Préfecture des Bouches du Rhône
Cabinet de la Préfète déléguée pour l’égalité des chances
Place Félix Baret
CS80001
13282 MARSEILLE cedex 06

Calendrier 

  • Jusqu’au 02 mars 2018 : dépôts des dossiers de candidature.
  •  Du 02 mars au 16 mars 2018 : instruction et sélection locale des dossier.
  • 19 mars au 13 avril 2018 : instruction des dossiers et arbitrages par la DILCRAH.
  • À partir du 13 avril 2018 : notification des résultats de l’appel à projets aux lauréats.

Les lauréats seront informés par la DILCRAH qu’une subvention leur sera octroyée au titre de l’appel à projets locaux, ainsi que de son montant.

Dans un second temps, les services de la préfecture compétents aviseront les lauréats des modalités de versement de cette subvention.

À savoir...

La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti LGBT (DILCRAH) soutient et encourage les initiatives de la société civile engagée contre la haine et les discriminations.

Le « plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT », lancé en décembre 2016 et coordonné par la DILCRAH, rappelle qu’en République, chaque citoyen doit être respecté quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre.

En 2017, 157 projets, répartis dans 42 départements, ont été subventionnés dans le cadre d’un appel à projets contre la haine et les discriminations anti-LGBT et sont venus compléter la mobilisation et l’action des services de l’État et des collectivités territoriales contre la haine et les discriminations envers les personnes lesbiennes, gays, bi, trans et intersexes (LGBTI).