Les actualités du Préfet de police

Fêtes de fin d’année : les forces de l’ordre renforcent les dispositifs de sécurisation

 
 
Fêtes de fin d’année : les forces de l’ordre renforcent les dispositifs de sécurisation

Comme chaque année, et en particulier dans le contexte actuel de menace terroriste élevée, le dispositif de sécurisation des lieux de grand rassemblement et de forte affluence a été renforcé à l’approche des fêtes de fin d’année dans le département des Bouches-du-Rhône comme partout ailleurs sur le territoire national.

Des instructions ont ainsi été données aux services de police et de gendarmerie afin qu’ils veillent, en étroite collaboration avec les élus, les organisateurs de manifestations, les polices municipales, les entreprises de sécurité privée et d'une manière générale tous les partenaires œuvrant au quotidien dans le domaine de la sécurité, à renforcer les dispositifs et accroître la vigilance aux abords et dans tous les lieux liés aux fêtes de fin d’année.

Ainsi, dans le cadre du plan anti hold-up de fin d’année, qui vise à lutter contre les vols à main armée auxquels les commerçants sont plus particulièrement exposés en cette période, la présence des forces de l'ordre a été accrue dans les centre-ville et les zones et centres commerciaux, grâce notamment au renfort d'unités de forces mobiles, depuis le 1er décembre 2016 et jusqu’au 15 janvier 2017.

Vigipirate

Par ailleurs, dans le cadre du plan Vigipirate, les forces de l'ordre appuyées des militaires de l'opération Sentinelle ont renforcé depuis la mi-décembre la sécurisation de l'ensemble des lieux de grands rassemblements et de forte affluence pour notamment empêcher des pénétrations par véhicule ou tout autre acte susceptible de causer un trouble à l'ordre public. Les patrouilles de policiers et de gendarmes sont particulièrement renforcées sur l'ensemble des sites accueillant du public.
 

Les préconisations en matière de sécurisation des manifestations sont les suivantes :

  •  mise en place de dispositifs visant à empêcher la pénétration de véhicules légers et lourds
  • dispositif humain et physique suffisant
  • rondes et patrouilles dynamiques des forces de l’ordre

En cas de dispositif de sécurité insuffisant, le préfet de police peut décider, dans le cadre de l’état d’urgence, d’interdire la manifestation.

Compte tenu des évènements intervenus sur le marché de Noël à Berlin, ces dispositifs vont être revisités dans leur ensemble, en particulier pour les marchés de Noël, afin de vérifier que toutes les mesures de sécurité, notamment anti-pénétration, sont bien en place et, le cas échéant, adapter les dispositifs. Le préfet de police a par ailleurs décidé de redéployer l’ensemble des unités de forces mobiles sur les centres-villes et lieux de forte affluence.

Un dispositif spécifique est prévu pour sécuriser les offices de Noël les 24 et 25 décembre. Ce dispositif, mis en œuvre par les policiers, gendarmes et militaires de l’opération Sentinelle, consistera en des surveillances dynamiques de l’ensemble des lieux de culte pendant les offices et, pour les endroits les plus fréquentés, en un dispositif statique, notamment à la cathédrale de la Major et la basilique Notre-Dame de la Garde, l'église des Réformés ou encore l'abbaye Saint-Victor à Marseille.

En parallèle, le travail de renseignement en matière de lutte anti-terroriste se poursuit plus que jamais et a donné des résultats significatifs puisque 17 attentats ont été déjoués sur le territoire national depuis le début de l’année. Enfin, la mise en œuvre du schéma national d’intervention permet d’avoir des forces d’intervention très rapidement mobilisables en soutien des unités primo-intervenantes en cas d’attaque.

Si le risque zéro n’existe pas, l’ensemble des mesures de sécurité ont été prises pour assurer aux bucco- rhodaniens des fêtes de fin d’année en toute sécurité.