Manuel Valls visite le Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marine

 
 
Manuel Valls visite le Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marine

49 épaves recensées en 1966, près de 5800 en 2010, des découvertes aussi spectaculaires que les statues en bronze d’Agde ou le buste de César mis au jour en septembre 2007 dans le lit du Rhône à Arles, sont autant de « butins » remontés à la surface par le DRASSM.

Explorer, protéger, étudier et valoriser les archives englouties de l’humanité
Depuis sa création, le Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marine (DRASSM) a réalisé l’expertise, dirigé l’étude ou contrôlé la fouille de plus de 1 500 sites archéologiques subaquatiques et sous-marins, en France métropolitaine comme en Outre-mer ou à l’étranger (Brunei, Égypte, Gabon, Libye, Malte, Pakistan, Philippines, Salomon, USA…).

Créée en 1966 par André Malraux, le Département des Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines est un service de l’État à compétence nationale délocalisé à Marseille, relevant de la direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication.

Il a pour vocation de gérer le patrimoine archéologique subaquatique et sous-marin. Compétent pour toutes les recherches archéologiques nécessitant le recours à la plongée, il est particulièrement chargé de l’application du Code du Patrimoine, sur les biens culturels maritimes, à savoir tout bien présentant un intérêt préhistorique, archéologique ou historique situé dans le domaine public maritime ou au fond de la mer dans la zone contiguë.

 

Une expertise mondialement reconnue
Le Département occupe une position forte à l’international et dispose d’une expérience unique des grands fonds. C’est le plus ancien service au monde de gestion du patrimoine sous-marin. Son expertise est reconnue dans l’évaluation et l’étude de sites aussi variés que des épaves de navire, des habitats lacustres préhistoriques, des aménagements fluviaux ou des grottes ennoyées.

Le DRASSM collabore régulièrement à des programmes axés sur la reconstitution des variations du climat, de la Préhistoire à nos jours.

Son rôle de centre de formation pour les futures générations d’archéologues sous-marins est appelé à se renforcer.

Ses missions

· Expertise et inventaire des biens culturels maritimes

· Gestion de l’archéologie préventive dans le domaine public maritime

· Protection

· Recherche et étude

· Diffusion des connaissances : publications, expositions

· Documentation : fonds photos en ligne sur la base Mémoire du ministère de la Culture ; revues, ouvrages, documents...

 

Pour aller plus loin et découvrir les missions du DRASSM :

> drassm_brochure - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,85 Mb

Manuel Valls a également présidé le Comité interministériel de la mer au siège du Grand Port Maritime de Marseille.

Retrouvez ici le dossier de presse et le discours du Premier Ministre.

> Dossier de presse - Comité interministériel de la mer - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,23 Mb

> 04.11.2016 Discours de Manuel VALLS, Premier ministre - Comité interministériel de la Mer - Conférence de presse - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,18 Mb