Actualités

Copropriété privée « Parc Kallisté » : les derniers occupants du bâtiment H évacués pour cause de danger grave et imminent

 
 
Parc Kallisté : les derniers occupants du bâtiment H évacués pour cause de danger grave et imminent

Le 25 janvier dernier, le Maire de Marseille a pris un arrêté ordonnant l’évacuation du bâtiment H. Cet arrêté a été pris en raison de fortes dégradations constatées par un expert judiciaire mandaté par le tribunal administratif dans les parties communes et des risques importants induits pour les habitants. Il a été notifié à l’ensemble des derniers occupants licites (propriétaires occupants, locataires d’un bail) et affiché sur le site. Dans l’attente de l’attribution d’un logement, ils ont tous été relogés provisoirement à l’hôtel.

En parallèle, la mairie a demandé à l’État le concours de la force publique pour procéder à l’évacuation des personnes qui seraient maintenues dans les lieux sans droit ni titre et malgré l’arrêté municipal. Ce concours, accordé par l’État, a mené à une évacuation intervenue au matin du 12 février 2018. Deux escadrons de gendarmerie mobile et les policiers de la division Nord de la DDSP ont été mobilisés.

Cette opération fait suite à plusieurs actions préparatoires engagées conjointement par l’État, la mairie et Marseille Habitat afin qu’il soit mis un terme effectif et durable aux situations de danger auxquelles les habitants étaient confrontés. Outre le relogement ou la mise à l’abri transitoire des propriétaires et locataires et le déménagement de leurs affaires, la mise en place d’un gardiennage du bâtiment, la mise à disposition de moyens de déménagement le jour de l’évacuation, la détermination des moyens de sécurisation des accès à l’immeuble ont été mis en œuvre, en concertation entre l’ensemble des partenaires.

Par ailleurs, l’État a proposé une mise à l’abri des occupants licites ou illicites – encore présents ce jour dans le bâtiment H du parc Kallisté – dans un gymnase mis à disposition par la ville à proximité des lieux. Ce dispositif, mis en place par l’État, mobilise principalement l’association SARA / LOGISOL et la Croix-Rouge.

Parc Kallisté : un projet de rénovation urbaine

Au regard de l’état de dégradation de son bâti, le bâtiment H du parc Kallisté, copropriété privée en grande difficulté située dans le 15ème arrondissement de Marseille, fait l’objet d’un projet de démolition dans le cadre du programme de rénovation urbaine (ANRU). La démarche d’acquisition amiable des logements de propriétaires privés préconisée par l’ANRU a été engagée. Marseille Habitat est désormais propriétaire de près des trois quarts des logements de cette copropriété.

Depuis la signature du premier plan de sauvegarde en 2009, l’État est engagé aux côtés de la ville de Marseille pour le traitement de cette copropriété afin d’améliorer les conditions de vie et d'habitat au quotidien. Conformément aux engagements pris dans le cadre de la convention de rénovation signée avec l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU), les premières opérations ont été lancées en 2012 (acquisitions préalables à la future démolition du bâtiment B, requalification d'équipements sportifs et scolaires…).

Ce soutien a été confirmé par la signature, le 21 décembre 2017, aux côtés de nombreux autres partenaires, du protocole de préfiguration pour le nouveau programme national de rénovation urbaine (NPNRU). Ce protocole vise à accélérer et à faire aboutir la transformation profonde du Parc Kallisté, en réponse aux aspirations et aux besoins des habitants.

> Consulter le communiqué de presse du 12/02/2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,14 Mb